Nos formations

LES FORMATIONS-ACTIONS DE L’IEDPE
Pour améliorer la qualité de l’accueil dans les établissements de la Petite Enfance

Élaborées par les formateurs-chercheurs de l’IEDPE, les formations-actions s’adresse à des professionnels de la petite enfance (coordinatrices, responsables, acteurs de terrain) quelles que soient, au départ, leurs pratiques, leurs façons de travailler, leurs visions éducatives ou cadres de référence pédagogiques.

L’objectif de ces formations-actions est de créer dans les établissements de la petite enfance des conditions éducatives, des façons d’organiser le travail qui permettent à tous les enfants d’être entreprenants, créatifs, curieux de comprendre le monde qui les entoure, et aussi attentionnés, tolérants et bienveillants.

1) EN QUOI CONSISTENT LES FORMATIONS-ACTIONS ?

Il s’agit d’une approche qui permet de prendre du recul sur les pratiques quotidiennes en cours dans les établissements. Elle engage les équipes dans une dynamique interactive de réflexion au cours de laquelle des savoirs se co-construisent progressivement.

SES CARACTÉRISTIQUES

La formation-action se déroule dans la durée, elle est totalement intégrée aux pratiques quotidiennes auprès des enfants. Elle implique une collaboration étroite entre formateurs et formés centrée sur l’analyse et l’évaluation des actions éducatives mises en place et de leurs effets sur les enfants et les familles. Chacun, quel que soit son statut, étant invité à donner son point de vue pour faire avancer la réflexion commune, des rapports dits « équilibrés » s’instaurent au sein des équipes et entre formateurs et formés.

À travers cette démarche d’analyse collective, un processus de transformation des pratiques quotidiennes s’enclenche au niveau des établissements. Une méthodologie rigoureuse faite d’hypothèses d’action, d’élaboration de situations, d’observation des enfants, s’appuie sur des outils (films, carnet de bord, photos, ), sur des moyens d’analyse (en termes de déroulement, de processus, d’évaluation), et sur une organisation temporelle précise (calendrier de réunions, échéances). On peut ainsi en étudier les effets sur l’ambiance générale (plus sereine), sur les enfants (plus épanouis) et leurs familles (plus confiantes), et sur le travail en équipe (plus professionnel).

Ses OBJECTIFS

Les formations-actions de l’IEDPE ont été conçues pour implanter et diffuser une approche pédagogique dite interactive qui vise à fonder les pratiques professionnelles sur une vision plus juste des potentialités des enfants.

2) Qu’est-ce que la Pédagogie interactive ?

Cette approche, élaborée par des chercheurs du CRESAS1, est conçue pour permettre à chaque enfant de développer toutes ses potentialités dès le plus jeune âge, quelles que soient ses caractéristiques individuelles, socio-culturelles ou économiques. Elle vise ainsi à lutter contre l’échec scolaire et l’exclusion. Elle pose un défi: faire en sorte que TOUS les enfants se montrent entreprenants, créatifs, ouverts, tolérants, curieux de comprendre le monde qui les entoure.

Les recherches du CRESAS ont mis en évidence deux faits importants : 

  • Les interactions et la communication entre les enfants jouent un rôle important dans l’acquisition des compétences et des connaissances fondamentales
  • Les façons d’être et d’agir des enfants sont étroitement dépendantes des conditions éducatives mises en place dans les établissements.
Pédagogie interactive

LES CARACTÉRISTIQUES DE L'APPROCHE INTERACTIVE

Approche interactive

L’approche interactive a trois caractéristiques principales :

a) Les professionnels s’engagent dans la démarche à plusieurs : ils planifient, conduisent et évaluent les actions éducatives ensemble  favorisant ainsi le travail en équipe.

b) L’approche interactive rompt avec les pratiques de routine : les actions éducatives sont conduites dans un esprit de recherche et d’innovation. Les professionnels élaborent un projet d’action qui se déroule dans la durée. Au départ, ils choisissent une situation pour laquelle ils précisent avec soin le dispositif  (aménagement de l’espace, choix et disposition du matériel, les façons d’agir des professionnels) situation qui, par hypothèse, devrait favoriser les interactions entre enfants.

Les professionnels se donnent les moyens d’observer le déroulement des activités des enfants à l’aide de vidéo-films. Ils les visionnent et les analysent ensemble pour évaluer les effets de ce qui a été mis en place. Si ces effets ne sont pas conformes aux attentes, ils vont procéder à des ajustements pour mieux atteindre les objectifs visés (méthode d’auto-évaluation régulatrice).

c) L’évaluation des pratiques éducatives mises en place dans le projet d’action est ainsi intégrée dans son déroulement

3) Organisation des formations-actions

Les formations-actions sont assurées par un ou deux formateurs de l’IEDPE (chercheurs, psychologues, coordinatrices, responsables d’établissements)

  • Elles sont organisées avec les décideurs et les encadrants ;
  • Elles se déroulent dans la durée en faisant alterner des temps d’observation dans les établissements et des temps d’analyse dans des sessions de regroupement avec les formateurs, sessions qui se répartissent dans l’année à raison de quatre à six journées.
  • Le rôle des formateurs est d’impulser une dynamique mobilisatrice dans les établissements en faisant appel aux capacités d’observation et d’analyse des équipes et à leur créativité l’objectif étant de permettre aux enfants de s’investir avec plaisir dans les activités proposées et de développer ainsi leurs capacités, leurs compétences et leurs connaissances.
Observation

4) Témoignages des professionnels formés:

Ils mettent en avant notamment:

  • l’affirmation de la fonction éducative de l’institution ;
  • l’amélioration du travail en équipe,
  • des relations plus riches avec les parents,
  • une meilleure prise en charge de TOUS les enfants y compris ceux à besoins particuliers

« Cette formation permet de fédérer le travail en équipe ».
« Nous, professionnels de la petite enfance, crèche et écoles maternelles, changeons nos contacts avec les parents ».
« Les films permettent de découvrir les compétences des bébés et les interactions entre les enfants ».
« Nous savons observer les enfants, c’est magique » !

PUBLICATIONS UTILES

CRESAS (1987). - Au jardin d’enfants, des enfants marionnettistes. Paris : INRP/L'Harmattan, collection Cresas, 5,

CRESAS (1987). - On n'apprend pas tout seul. Interactions sociales et construction des savoirs. Paris : ESF,

CRESAS (1991). - Naissance d'une pédagogie interactive. Paris : INRP/ESF.

SINCLAIR H. et STAMBAK M., Eds, (1982). - Les bébés et les choses. Paris: PUF.

STAMBAK M., BARRIÈRE M., BONICA L., MAISONNET R., MUSATTI T., RAYNA S., VERBA M. (1983). - Les bébés entre eux. Découvrir, jouer, inventer ensemble. Paris : PUF.

STAMBAK M. et SINCLAIR H. (Eds) (1990). - Les jeux de fiction entre enfants de trois ans. Paris : PUF.

STAMBAK M. (1999) Donner à tous envie d’apprendre. Cheminement et découvertes de l’équipe du CRESAS Revue Française de Pédagogie.

Dans le « Guide méthodologique ERATO « :

HARDY M. et STAMBAK M. page 24

IVON Hicela page 31

° Dans le livre coordonné par Marianne Hardy :
Des recherches-actions pour changer l’école :

Mira STAMBAK, Florence PIRARD, Geneviève AMILHAUD, Jocelyne CHAUMET RIFFAUT, Cécile GUEGUEN « Former des établissements de la petite enfance à l’approche interactive Une expérience fondatrice